La joie d'enfant qui nous habite…

Longtemps ce fut une lutte. Mon Graal. Pouvoir dire « je suis auteure et comédienne ».
Aujourd’hui ça n’a plus aucun sens.

Il y a ce que je suis. Ce que je fais.
C’est tout.
« Je suis artiste, poète, peintre, écrivain, comédien, chef de chorale ou de gare, chargé de com ou de clientèle, expert en droit ou en « business plan »… je suis ceci, je suis cela…
On dresse nous-mêmes les murailles de notre enfermement.
Et puis, tous ces « titres sociaux » avec leur cortège d’attributs ronflants, d’ambitions malsaines, de besoin désespéré de reconnaissance, de concurrence inhumaine pour une gloriole dérisoire… Quel rapport avec la joie d’enfant qui nous habite quand on s’adonne à une passion sincère, non, juste, quand on suit nos élans ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s