La vie en (zone) rouge

Monsieur Olivier Veran,

Après avoir placé Marseille en « zone rouge », vous montez d’un cran dans la palette des couleurs vives terrifiantes, et situez à présent notre ville en zone… rouge foncé ? rouge sang ? rouge écrevisse?
A ce train-là de surenchère bariolée, je crains que vous n’ayez bientôt épuisé toute la palette de la peur écarlate…
Voici donc un nuancier de rouges, afin de vous aider dans vos prochaines mesures de dictature, euh… de protection sanitaire.
PS : à Marseille, tout va bien. Nous avons une arrière saison magnifique. Ce serait bien que vous veniez en profiter. Et vous accorder une pause bien méritée, en prenant un verre en terrasse, face à la mer… ah mais non, j’oubliais ! Vous ne pourrez plus, puisque vous avez fait fermer tous les bars et restaurants. Allez, santé quand même ! Et croyez bien qu’on ne manquera pas de trinquer pour votre pot de départ du ministère… tchin tchin!

Martine Plaucheur, auteure comédienne

Ecrit à Marseille, le 24 septembre 2020

Une réflexion sur “La vie en (zone) rouge

  1. Je ne suis pas de Marseille mais solidaire. Fermer les bars et restaurants n’a aucun sens. Il n’y a pas plus de risques dans ces établissements qu’au supermarché ou dans les transports en commun. C’est comme lorsque l’accès aux plages (désertes )et forêts etait interdit et les métros parisiens bondés autorisés….

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s