Nothing compares to foot

Un soir de désoeuvrement, pendant une finale de mondial, j’ai détourné ce tube de Sinead O’Connor (créé par Prince).

On aura compris que le foot me laisse indifférente. Mais voir les gradins du stade Vélodrome vides depuis des mois, moi qui ai grandi au son des clameurs ferventes des supporters de l’OM, ça « fend le coeur », comme on dit chez moi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s