Lettre du Duc de Saint-Simon au médecin du Roy

L’histoire se répète. Il ne s’agit pas simplement d’une formule convenue : la récurrence de certains faits déjà survenus dans le passé nous le prouve. Ainsi cette lettre du Duc de Saint-Simon, célèbre mémorialiste sous le règne de Louis XIV, adressée au médecin du roi en 1702, et présentant une certaine analogie avec les événements contemporains :

« A monsieur le Premier Médecin du Roy

Comme la Cour, et tout le bon peuple de France avec elle, je suis fort marri que notre Souverain soit touché à son tour par le terrible virus que l’on sait.

J’ai appris que notre bon Roi avait contracté la maladie au cours d’un grand dîner à Versailles avec de hauts dignitaires venus de l’Europe entière, non point dans un contexte festif – comme le prétendent certains esprits perfides – mais afin de discuter d’affaires de la plus haute importance pour notre royaume. Ce sens du sacrifice, cette primauté donnée aux intérêts de la France au détriment de sa personne, font encore grandir, s’il en était besoin, l’admiration que je porte à notre Monarque.

Je ne doute pas que vous et les huit médecins qui vous assistent et qui, déjà en temps ordinaire, veillez à chaque instant sur sa santé, ne demeuriez nuit et à jour à son chevet pour Lui prodiguer les meilleurs soins, et le faire bénéficier des plus grandes découvertes de votre Science. Mais l’inquiétude me ronge, aussi je viens aux nouvelles.

Le Roi a-t-il passé une bonne nuit ? Sa fièvre est-elle redescendue? Comment est son pouls ? Est-il allé à la selle ce matin ? De quelle couleur sont ses urines ?

Pour avoir suffisamment entendu vos sages mises en garde pendant des mois, nous savons tous qu’il convient de montrer la plus grande vigilance, et de demeurer constamment masqués et enfermés pour se prémunir du virus, car vous ne disposez, hélas ! d’aucun remède ni traitement efficaces (contrairement à ce qu’affirment les faux guérisseurs, charlatans et autres épigones des druides, qui osent contester votre Savoir).

Mais alors, comment soignez-vous notre Souverain ? Lui administrez-vous des lavements et des saignées?

Nous vous saurions grandement gré, moi-même, les membres de la Cour et le peuple Français, de nous communiquer un bilan complet de l’état de santé de notre Souverain, et de nous tenir informés chaque jour de son évolution.

Puisse la grâce divine accorder à notre bon Roy un rétablissement prompt et total. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s