Les Temps de la Révolution Douce

Au milieu de la course effrénée, insuffle de la lenteur


Au cœur de l’hyper-matérialisme, injecte de la poésie


Dans le rationalisme le plus rigide, répands de la folie


Et si on te force à servir la machine, sois le grain de sable qui la fait dérailler

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s