La soif de pouvoir, ce fléau de l’humanité

Depuis la nuit des temps, l’humanité cohabite avec les virus. Ils font partie intégrante de la Vie, et ne disparaîtront que si elle devait s’éteindre un jour (hypothèse hautement improbable, puisque la loi jusqu’à présent immuable de la nature est celle de la continuité et du renouvellement perpétuels).

Mais il est un autre virus autrement plus dangereux, qui menace l’humanité depuis le début de son histoire, et de plus en plus gravement : la soif de pouvoir. La volonté de toute puissance d’un petit groupe de dirigeants dignes des pires psychopathes, jusqu’à l’asservissement total de l’ensemble des populations.

Le traitement efficace pour éliminer ce fléau: sortir de l’état de « servitude volontaire » que dénonçait déjà La Boétie au 16eme siècle.

L’humanité n’a pas encore suffisamment confiance en ses capacités d’autonomie et en sa souveraineté. Mais grandir et apprendre sont l’évolution naturelle de la vie. Alors, nous y parviendrons un jour. Quand ? Je ne saurais vous dire. Mais la bonne nouvelle, c’est que ça dépend entièrement de nous.


4 réflexions sur “La soif de pouvoir, ce fléau de l’humanité

  1. Ah qu’est-ce que ça fait du bien de te lire Martine ! 😉👍🏻☺️

    Eh oui, tu as entièrement raison, tout dépend de nous et dommage que certains ne s’en aperçoivent que maintenant et que pour d’autres c’est pas encore arrivé ! Mais ça va venir, on garde confiance et espoir, car sans espoir qu’est-ce qu’on pourrait bien devenir ?

    Plein de bisous et j’espère à bientôt.

    Aimé par 1 personne

    • Oh quel bonheur de te lire aussi Roselyne ! Comme tu le vois, je continue inlassablement (et malgré des « coups de mous » bien humains) à distiller l’espoir, et l’humanité qui finissent toujours par gagner… haut les cœurs, très haut ! Je t’embrasse. Au plaisir de voir, en « terrasse sauvage », pas besoin de pass pour se balader libres dans les rues ou dans la nature !

      J'aime

      • C’est toujours un plaisir de retrouver ta bonne humeur, ton espoir et ton humour, Martine, même si dans cette période angoissante y a des moments où il est difficile de garder courage.. mais tu as raison, il ne faut pas se laisser abattre et plutôt continuer à croire qu’on va réussir à se sortir de cette foutue galère. 😉🙂
        Bonne idée, on va s’organiser une rencontre avec petite sœur Anne et comme tu dis en toute liberté ! 😊☺️
        Gros gros gros bisous et à très vite. 😘💖

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s