Quand la littérature se déconfine

Pendant le confinement, 4 auteurs marseillais se sont déconfinés par le seul pouvoir libérateur et cathartique de la littérature.

Cathartique, parfaitement. Alors autant vous prévenir tout de suite : leurs récits en roue libre (un effet de la fièvre qui s’emparait alors des corps et des esprits ?) sont iconoclastes, irrévérencieux, totalement en dehors des clous fixés par la doxa officielle.

*En exclusivité dans cet ouvrage : une interview du virus star par Henri-Frédéric Blanc.

Tyrannovirus, recueil collectif par Henri-Frédéric Blanc, Olivier Boura, Jean-Pierre Cramoisan, Martine Plaucheur – disponible sur commande chez tous les libraires – 12€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s