Lire pour être libre

La littérature ne doit pas être une entreprise à empailler les mots et momifier la pensée.

Encore moins la greffière putassière des autorités et de leur propagande.

La littérature a le devoir de rester vivante, grouillante, insolente, incorruptible et pugnace, afin de s’imposer, quand sonne l’heure de la tyrannie, comme le meilleur porte-voix de la Liberté.

Tyrannovirus – Editions Titanic-Toursky – 12 € – Sur commande chez tous les libraires

Training Joie

De même que la joie est un parti-pris – comme tente de vous le prouver, en y mettant tout son enthousiasme, votre influenceuse de joie – on peut aussi s’entraîner à la développer…

à l’appeler, la ressentir, la goûter, puis la faire grandir jusqu’à ce qu’Elle nous submerge dans son torrent puissant et doux, et il se peut alors que le lit de nos émotions trop longtemps retenues déborde, se libère en cascades de rires et de larmes… de joie.

Voici, issue de l’enseignement des maîtres Taoïstes, une méditation guidée enchanteresse qui va vous faire sourire, au sens littéral et profond de l’expression.

Je poursuis ma mission de faiseuse de joie !

En dépit des sombres temps qui courent…

ou plutôt : en raison-même de cette période d’anti-joie, je vais propager encore et encore plus la joie.

Parce que sinon, ça voudrait dire que c’était du chiqué, une posture « pour me faire mousser », de prôner le rose avant qu’on tombe dans la sinistrose : la lumière ne s’éprouve et ne prend son éclat véritable qu’au contact de l’ombre.

Et aussi parce que, quand la propagande d’épouvante partout déployée nous dicte de capituler devant son drapeau noir, choisir la voie contraire, celle de l’envie de bonheur opiniâtre, devient un acte révolutionnaire. Peut-être, l’acte révolutionnaire ultime…

Je t’offre donc, en antidote puissant aux sombres ritournelles reprises en choeur par les médias, ma Bliss Playlist, plus réconfortante et sucrée que la plus merveilleuse des friandises.

14 octobre 2020 : l’allocution historique des Zéro Patron

Le 14 octobre dernier, y’a eu l’intervention de… d’un président me semble ? Mais y’a eu surtout celle des Zéro Patron, sur les ondes de Radio Galère.

Avec des phrases d’anthologie qui resteront dans l’histoire… bonne écoute!

PS : Le tournage de l’opus 3 de notre série, évoqué pendant l’interview, est reporté pour cause de… enfin vous savez. Mais on trouvera le temps de le faire entre 2 confinements 🙂 et l’épisode 2, déjà dans la boîte, est bientôt prêt !

Croire aux câlins des lions !

Il est temps de renouer avec la magie de l’enfance qui seule peut voir celle de la Vie.

Il est temps de retrouver la force de croire. En des choses époustouflantes et merveilleuses. Comme, par exemple, qu’il existe quelque part dans ce monde, et donc quelque part dans la zone la plus douce et aimante de nous, un endroit où les lions nous font des câlins…

Ah vous ne me croyez pas ? Tenez :

Fais cooommeee l’oiseauuu…

Je vous invite à être l’oiseau qui plane librement dans le ciel

déclenchant ainsi la méfiance de ses comparses enfermés dans leur cage, et à l’assumer totalement, dans une joie de vivre pleinement déployée qui emporte tout dans son sillage !

Et puis, il suffit souvent qu’un premier oiseau donne l’exemple, pour que les autres, voyant que c’est possible, et que même c’est bien ! de sortir de la prison, s’élancent à leur tour…

Le dessin est de l’ami Claude Pelet (dont vous pouvez retrouver les merveilleux dessins sur Facebook), “artiste libre”, comme il se définit lui-même.
Des bises qui volent jusqu’à vous !

Zen attitude ? Zen sais pas…

En cette époque tellement anxiogène que même le plus aguerri des moines Bonze pourrait trahir les premiers signes d’un nervous breakdown…

il est de mon devoir d’Influenceuse de Joie de vous offrir cette petite vidéo pour vous aider à garder la « zen-attitude »(enfin, j’ai fait au mieux hein…)

Zéro Patron : la subversion par le rire

Avec Zéro Patron, le label indépendant qu’on a créé avec David Zaw, on a pris le parti d’en rire. Et s’il est des esprits guindés dans le costume du « sérieux » pour ne pas comprendre ce choix, voilà un « plaidoyer pour le rire », que j’ai écrit tantôt :

« La subversion par le rire est nécessaire, parce que là où la lutte obstinée s’épuise et n’obtient rien, le rire réussit à dissoudre les pires résistances, à amollir les pires dictatures (sur ce sujet, je recommande vivement le formidable documentaire « la comédie aux 4 coins du monde », de Larry Charles). La subversion par le rire est la seule qui vaille, parce que, aux critiques virulentes et revanchardes, aux leçons de morale assénées d’un ton supérieur, je préfère la mise en lumière par la finesse, la fantaisie, et la noblesse d’un éclat de rire : il y a de la noblesse chez celui qui oublie ses propres soucis et souffrances, pour te faire oublier les tiens dans le rire, l’espace d’un moment salvateur et précieux. Enfin, la subversion par le rire est la plus « adéquate » avec notre condition humaine, parce que, quand on voit mourir un être cher, on éprouve dans sa chair la fragilité précieuse et fugace de la vie, et on voit bien qu’au fond, rien de tout cela n’est sérieux, n’est-ce-pas ? Alors, je choisis la légèreté. L’élégance, la grâce et la force de la légèreté. Alors, je prends le parti d’en rire. Le parti joyeux, bienfaisant, rassembleur et lumineux d’en rire.  »

Martine Plaucheur, auteure comédienne, influenceuse de joie, membre fondatrice (avec son compère David Zaw) de Zéro Patron, les productions qui ont pas peur d’être cons.

Pour venir rire de tout avec nous, c’est par ici : https://www.youtube.com/channel/UCzW-t2z7dVs8qHKsqC4IUlA

Et comme on a grand besoin de ton soutien, ça serait vraiment sympa que tu t’abonnes à la chaîne ! 🙂