Top 5 des boosters de joie (et dans quel cas les utiliser)

1- En cas d’urgence et d’hypo-joie soudaine : les Bollywood Dance Songs

2- Plusieurs jours que tu manques de joie et que tu te traînes? « Always look on the bright side of life »

3- Un besoin urgent de fou rire? Une dose de Panthère Rose et d’Inspecteur Clouseau. Imparable.

4- Tu ne supportes plus ton boss ? « L’hymne de Zéro Patron »

Et abonne-toi à la chaîne, elle est pleine de boosters de joie dispos H 24

5- Besoin d’ouvrir tous tes chakras de joie ? « Love is all ». Chanter à tue-tête pour que ça marche.

Les boosters de joie

Halte aux PMN !

Les boosters de joie sont à profusion et à disposition, là, sous ton nez ! Si tu ne les vois pas encore, c’est que tu passes trop de temps devant BlablaFM TV, et les autres déverseurs d’infos tragiques et terrifiantes en flot continu. Te tenir informé et relié au monde, OK. Te laisser terroriser au quotidien, non.

Commence donc par décrocher et t’éloigner des PMN : les Propageurs de Mauvaises Nouvelles, aussi nocifs que les fameux PN, Pervers Narcissiques. Ah ! tout de suite, la vision et l’horizon s’éclaircissent : te voilà prêt à repérer même les plus infimes boosters de joie parsemés sur ta route.

Pépites de joie, mode d’emploi

Les signes sont si clairs que tu ne peux pas te tromper. Cette apesanteur émolliente où vogue soudain ton corps, cette envie de distribuer des bisous à la terre entière, cette aisance magique qui dénoue des prises de tête qui te semblaient les 6 faces embrouillées d’un Rubik’s Cubes 5 minutes avant … Bingo ! tu viens de tomber, à travers la rencontre d’un visage offert comme un paysage, une fleur têtue sur le bitume, une mélodie ou un parfum sucrés flottant dans l’air… ou rien du tout! – la joie nous touche parfois sans raison comme une grâce – tu viens de tomber sur une pépite de joie. Comment la récupérer?

Stop. Focus sur ce moment hors espace-temps. Nomme-le. Respire-le. Goûte-le… Ca y est, tu l’as « conscientisé » et « éprouvé ». Il est entré en toi, pas seulement par ton « mental », mais par tes pores, tes sens, et à présent, il se diffuse dans tes cellules: laisse faire et savoure. Non, ne cherche même pas à savourer, laisse agir, laisse être. C’est tout.

La pépite de joie est maintenant ton trésor, tu sais, comme ces minuscules butins qu’on ramenait chez soi enfant, et qu’on plaçait dans notre cachette secrète. Ta cachette secrète est toujours là, dans ton coeur, dans ton stock d’images, de sensations, de souvenirs… Toujours à ta disposition, il est facile de la ressortir. Pour te réchauffer aux jours d’hiver et de mélancolie. Et pour la montrer aux autres. Mais partager ses joies et ses enthousiasmes procède d’un mouvement tellement irrépressible et spontané, que cette dernière préconisation est superflue.

Bon et bien sûr, parmi les boosters de joie, je ne saurai trop te recommander la salutaire lecture de ce blog.