Présentation de Zéro Patron, les productions joyeusement cons !

Zéro Patron : les origines

Au commencement, il y a la rencontre entre Martine Plaucheur et David Zaw. Son truc à elle, c’est le texte. Lui, l’image. Leur kiff commun : le spectacle vivant. Tout ça se combine et se complète à merveille : l’auteure-comédienne et le photographe-régisseur-réal décident de bosser ensemble. Forcément, ça redouble leur créativité : roman photo, vidéos, théâtre… ça part dans tous les sens ! C’est là que leur vient l’idée de regrouper leur moult activités sous le label commun « Zéro Patron », label fidèle à leur philosophie : 100% libre et indé.

La formule Zéro Patron

… c’est un état d’esprit + des créations (au théâtre et en vidéos)
Décalées, drôles, et parfois pas : Zéro Patron, ce sont des sales gosses qui s’autorisent tout! Et surtout, le droit d’être cons, comme le clame crânement la devise du label : « Zéro Patron, les productions qui ont pas peur d’être cons ! »

Une chaîne Youtube pour nos délires !

Depuis 2014, Martine et David écrivent, jouent et réalisent des vidéos (souvent rejoints par d’autres comédiens) qui abordent les sujets de société, et nos travers humains, sous l’angle de vue absurde caractéristique de Zéro Patron. Ces vidéos sont en accès libre sur la chaîne Youtube Zéro Patron : https://www.youtube.com/channel/UCzW-t2z7dVs8qHKsqC4IUlA

Abonne-toi ! Abooonne-toaaaa !

Oui, comme je t’en implore dans ce vibrant plaidoyer chanté : il nous faut des abonnés ! Parce que, pour les artistes indépendants que nous sommes, qui faisons tout par nos propres moyens, et qui vous offrons notre travail, la seule façon de nous soutenir, et de nous manifester ta reconnaissance, c’est de t’abonner à notre chaîne. Le nombre d’abonnés est également le seul critère que Youtube prend en compte (avec le nombre de like et de commentaires sous les vidéos) pour référencer et mettre en avant les Youtubeurs.

Comment s’abonner ? Si tu es un habitué de Youtube, tu peux passer ce paragraphe 🙂 C’est très simple : d’abord, il faut que tu possèdes un compte Youtube (si ce n’est pas déjà le cas, c’est très facile à créer, depuis youtube.com). Ensuite, tu vas sur notre chaîne : https://www.youtube.com/channel/UCzW-t2z7dVs8qHKsqC4IUlA Là, tu verras en bas à droite un carré rouge : « S’abonner ». Tu cliques dessus… c’est fait ! Bien entendu, c’est gratis, et ça n’engage à rien… même pas à rire de nos vidéos si tu ne les trouves pas drôles! (mais ça m’étonnerait 🙂 )

A compter de cet instant, tu deviendras citoyen du monde déjanté-foutraque-farfelu de Zéro Patron ! Bon, je ne dis pas que ta vie changera… quoique ! Voir les choses sous un angle absurde et décalé, ça peut grandement aider, particulièrement les jours de sinistrose. Comme la lecture de ce blog dédié à la joie. … ah oui, si tu veux être prévenu dès qu’on poste une nouveauté, clique sur la cloche, à côté du carré d’abonnement.

La joie d’enfant qui nous habite…

Longtemps ce fut une lutte. Mon Graal. Pouvoir dire « je suis auteure et comédienne ».
Aujourd’hui ça n’a plus aucun sens.

Il y a ce que je suis. Ce que je fais.
C’est tout.
« Je suis artiste, poète, peintre, écrivain, comédien, chef de chorale ou de gare, chargé de com ou de clientèle, expert en droit ou en « business plan »… je suis ceci, je suis cela…
On dresse nous-mêmes les murailles de notre enfermement.
Et puis, tous ces « titres sociaux » avec leur cortège d’attributs ronflants, d’ambitions malsaines, de besoin désespéré de reconnaissance, de concurrence inhumaine pour une gloriole dérisoire… Quel rapport avec la joie d’enfant qui nous habite quand on s’adonne à une passion sincère, non, juste, quand on suit nos élans ?

Top 5 des boosters de joie (et dans quel cas les utiliser)

1- En cas d’urgence et d’hypo-joie soudaine : les Bollywood Dance Songs

2- Plusieurs jours que tu manques de joie et que tu te traînes? « Always look on the bright side of life »

3- Un besoin urgent de fou rire? Une dose de Panthère Rose et d’Inspecteur Clouseau. Imparable.

4- Tu ne supportes plus ton boss ? « L’hymne de Zéro Patron »

Et abonne-toi à la chaîne, elle est pleine de boosters de joie dispos H 24

5- Besoin d’ouvrir tous tes chakras de joie ? « Love is all ». Chanter à tue-tête pour que ça marche.

Les boosters de joie

Halte aux PMN !

Les boosters de joie sont à profusion et à disposition, là, sous ton nez ! Si tu ne les vois pas encore, c’est que tu passes trop de temps devant BlablaFM TV, et les autres déverseurs d’infos tragiques et terrifiantes en flot continu. Te tenir informé et relié au monde, OK. Te laisser terroriser au quotidien, non.

Commence donc par décrocher et t’éloigner des PMN : les Propageurs de Mauvaises Nouvelles, aussi nocifs que les fameux PN, Pervers Narcissiques. Ah ! tout de suite, la vision et l’horizon s’éclaircissent : te voilà prêt à repérer même les plus infimes boosters de joie parsemés sur ta route.

Pépites de joie, mode d’emploi

Les signes sont si clairs que tu ne peux pas te tromper. Cette apesanteur émolliente où vogue soudain ton corps, cette envie de distribuer des bisous à la terre entière, cette aisance magique qui dénoue des prises de tête qui te semblaient les 6 faces embrouillées d’un Rubik’s Cubes 5 minutes avant … Bingo ! tu viens de tomber, à travers la rencontre d’un visage offert comme un paysage, une fleur têtue sur le bitume, une mélodie ou un parfum sucrés flottant dans l’air… ou rien du tout! – la joie nous touche parfois sans raison comme une grâce – tu viens de tomber sur une pépite de joie. Comment la récupérer?

Stop. Focus sur ce moment hors espace-temps. Nomme-le. Respire-le. Goûte-le… Ca y est, tu l’as « conscientisé » et « éprouvé ». Il est entré en toi, pas seulement par ton « mental », mais par tes pores, tes sens, et à présent, il se diffuse dans tes cellules: laisse faire et savoure. Non, ne cherche même pas à savourer, laisse agir, laisse être. C’est tout.

La pépite de joie est maintenant ton trésor, tu sais, comme ces minuscules butins qu’on ramenait chez soi enfant, et qu’on plaçait dans notre cachette secrète. Ta cachette secrète est toujours là, dans ton coeur, dans ton stock d’images, de sensations, de souvenirs… Toujours à ta disposition, il est facile de la ressortir. Pour te réchauffer aux jours d’hiver et de mélancolie. Et pour la montrer aux autres. Mais partager ses joies et ses enthousiasmes procède d’un mouvement tellement irrépressible et spontané, que cette dernière préconisation est superflue.

Bon et bien sûr, parmi les boosters de joie, je ne saurai trop te recommander la salutaire lecture de ce blog.