Je poursuis ma mission de faiseuse de joie !

En dépit des sombres temps qui courent…

ou plutôt : en raison-même de cette période d’anti-joie, je vais propager encore et encore plus la joie.

Parce que sinon, ça voudrait dire que c’était du chiqué, une posture « pour me faire mousser », de prôner le rose avant qu’on tombe dans la sinistrose : la lumière ne s’éprouve et ne prend son éclat véritable qu’au contact de l’ombre.

Et aussi parce que, quand la propagande d’épouvante partout déployée nous dicte de capituler devant son drapeau noir, choisir la voie contraire, celle de l’envie de bonheur opiniâtre, devient un acte révolutionnaire. Peut-être, l’acte révolutionnaire ultime…

Je t’offre donc, en antidote puissant aux sombres ritournelles reprises en choeur par les médias, ma Bliss Playlist, plus réconfortante et sucrée que la plus merveilleuse des friandises.

Le pessimisme, cette posture anti-vie

Il est une phrase de Christiane Singer (écrivain, essayiste, romancière… être lumineux irréductible à toute définition) qui résume la raison d’être de ce blog voué à la Joie. Lui donne un sens, une utilité et, osons le rêver, une parcelle de la joie éternelle de Christiane :

« Le pessimisme m’ennuie à mourir. Il croit si bêtement que ce qui a été va se répéter. Peut-on imaginer plus d’incapacité créatrice que cette attitude-là dont je ne serai jamais adepte ? »

Christiane Singer est née le 23 mars 1943 à Marseille, ma ville. Avant que le voyage s’achève, le 4 avril 2007, elle nous a laissé ses Derniers fragments d’un long voyage, un livre vivant et beau au-delà de toute frontière, d’où cette citation est extraite.

Zéro Patron : la subversion par le rire

Avec Zéro Patron, le label indépendant qu’on a créé avec David Zaw, on a pris le parti d’en rire. Et s’il est des esprits guindés dans le costume du « sérieux » pour ne pas comprendre ce choix, voilà un « plaidoyer pour le rire », que j’ai écrit tantôt :

« La subversion par le rire est nécessaire, parce que là où la lutte obstinée s’épuise et n’obtient rien, le rire réussit à dissoudre les pires résistances, à amollir les pires dictatures (sur ce sujet, je recommande vivement le formidable documentaire « la comédie aux 4 coins du monde », de Larry Charles). La subversion par le rire est la seule qui vaille, parce que, aux critiques virulentes et revanchardes, aux leçons de morale assénées d’un ton supérieur, je préfère la mise en lumière par la finesse, la fantaisie, et la noblesse d’un éclat de rire : il y a de la noblesse chez celui qui oublie ses propres soucis et souffrances, pour te faire oublier les tiens dans le rire, l’espace d’un moment salvateur et précieux. Enfin, la subversion par le rire est la plus « adéquate » avec notre condition humaine, parce que, quand on voit mourir un être cher, on éprouve dans sa chair la fragilité précieuse et fugace de la vie, et on voit bien qu’au fond, rien de tout cela n’est sérieux, n’est-ce-pas ? Alors, je choisis la légèreté. L’élégance, la grâce et la force de la légèreté. Alors, je prends le parti d’en rire. Le parti joyeux, bienfaisant, rassembleur et lumineux d’en rire.  »

Martine Plaucheur, auteure comédienne, influenceuse de joie, membre fondatrice (avec son compère David Zaw) de Zéro Patron, les productions qui ont pas peur d’être cons.

Pour venir rire de tout avec nous, c’est par ici : https://www.youtube.com/channel/UCzW-t2z7dVs8qHKsqC4IUlA

Et comme on a grand besoin de ton soutien, ça serait vraiment sympa que tu t’abonnes à la chaîne ! 🙂

La joie : un lifestyle !

Lifestyle c’est – si j’ai bien tout suivi – le nouveau mot pour tendance. Aujourd’hui, on le met à toutes les sauces : lifestyle mode, beauté, sexo, couples, conso, voyage… Et si la joie aussi était un lifestyle?

Parce qu’elle fait partie intégrante de nos vies. Mieux: parce que cette sensation morale, physique et vibratoire puissante, est l’un des principaux moteurs de notre énergie vitale. De notre envie d’entreprendre. De notre enthousiasme. De notre confiance.

Et puis, crois-en ma parole d’influenceuse de joie: la joie, c’est so tendance ! tu as tout intérêt à l’adopter comme lifestyle. Primo, parce que les effets bénéfiques des ocytocines sur la santé ne sont plus à démontrer. Deusio, parce que c’est d’une originalité folle, opter pour le rose quand la tonalité générale est au gris ! Sois la touche rose iconoclaste et trublionne, qui perturbe les défilés de la sinistrose fashion dominante !