La joie d’être une femme plurielle

Me déguiser, me grimer, me transformer pour devenir une autre que moi, fut l’une de mes motivations principales à devenir comédienne. Et demeure pour moi une source de joie et d’amusement inépuisable.

Major Pinkie, Charlotte, Poison Wanda, la Romantique pas tarte, la comédienne-taularde, Gégé, Marceline Desbordes-Tes Mores, Cicciolala, Kim Noubilla, Mathilde Chatouillis, Lulula, Gina, Isabelle Adjanine, Pipolina, la Fille au Camée, Jo Gloria… (je crois que j’en oublie). J’ai imaginé, puis j’ai été tour à tour – et je suis encore, pour celles d’entre elles qui vivent en ce moment sur scène ou dans mes vidéos – toutes ces femmes. Ah et, je me suis changée en homme aussi.

Schizo, moi ? Pas du tout !… euh, à laquelle d’entre nous vous vous adressez là ?

Crédit-photos : David Zaw