1 an de confinement : santé !

1 an de confinement non-stop ! Car je mets dans ce terme – nouveau concept de la science la plus « à la pointe », consistant à renfermer des gens bien portants – toutes les mesures de restriction qui nous « protègent » (et nous protègent surtout d’une liberté manifestement dangereuse pour le pouvoir) depuis mars 2020 : masques obligatoires partout (sans discernement ni nuances en fonction des situations), couvre-feu comme aux heures les plus sombres de notre histoire, limitation de nos déplacements… sans oublier le confinement mental qui nous interdit ne serait-ce que de poser des questions légitimes, face à une situation dont le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’est ni maîtrisée, ni capable de tirer des leçons des erreurs répétées en boucle depuis 1 an…

Mais une influenceuse de joie digne de ce nom ne se laisse pas abattre. Et je continuerai à propager la joie jusqu’au bout, comme l’orchestre du Titanic qui n’arrêta pas de jouer.

Je trinque avec vous à la Vie, qui trouve toujours, par des voies que nous ne soupçonnons pas (mais à condition que nous nous bougions un peu quand même…) des moyens de nous ramener sains et sauf sur ses rives… tchin !

Mon attestation dérogatoire

Attestation dérogatoire de sortie de ce monde

Je soussignée, Martine Plaucheur, résidant sur la planète Terre,certifie que ma volonté de sortir du monde actuel est due au motif suivant :

– Impossibilité de cautionner un système aux mains d’une poignée de psychopathes, qui favorisent toujours leurs intérêts personnels au détriment de l’humanité.

*Information complémentaire : à compter de ce jour, je m’engage à faire ma part, là où je suis et avec mes moyens, pour construire un monde nouveau, basé sur les valeurs de gentillesse, d’entraide et de solidarité, sans lesquelles nous ne pouvons pas vivre.

Fait à Marseille, le 2 novembre 2020,

Martine Plaucheur

L’étrange autocensure des artistes

On les a beaucoup entendus pendant le confinement…

Concerts généreusement offerts, publication de leur « journal d’un confiné », incitation à nous faire applaudir à nos balcons…

Et étrangement, aujourd’hui, comme le remarque Fabien Moine dans cette analyse à la fois percutante et subtile : c’est le silence assourdissant de « la grande famille » des artistes!… à quelques exceptions près qu’il convient donc de saluer.

Ah mais je sais ! Ils sont sûrement en train de préparer les nouveaux concerts et les nouveaux textes dont ils vont nous régaler, pendant le reconfinement qui, grâce entre autres à leur mutisme, se prépare tranquillement lui aussi.

Martine Plaucheur, citoyenne française

Aujourd’hui, ce n’est ni l’auteure comédienne, ni l’influenceuse de joie qui s’exprime. C’est la citoyenne. La citoyenne qui se pose beaucoup de questions (c’est un euphémisme) sur la gestion – ou la non-gestion ?- de la crise sanitaire actuelle par le gouvernement français.

Ces questions, je les ai envoyées aujourd’hui à la députée de ma circonscription.

Si vous voulez me rejoindre dans cette action, voici le mail que je lui ai adressé, et que je mets à votre disposition (librement adaptable bien sûr, en fonction de vos propres questions). Vous trouverez le mail de votre député sur le site de l’Assemblée Nationale :

http://www2.assemblee-nationale.fr/recherche-localisee/formulaire

Questions sur les actions du gouvernement pendant l’épidémie de Covid 19
« Madame,
En tant que citoyenne, plusieurs questions me préoccupent sur la gestion de l’épidémie de Covid 19 par le gouvernement français.
En tant que députée de ma circonscription, il vous incombe de les porter au sein de l’Assemblée Nationale, afin d’obtenir des réponses.
Voici ces questions :
1) Alors que la gestion de l’épidémie par certains pays aboutit à moins de contaminations et moins de décès, dans des proportions significatives (Allemagne, Japon, Corée du Sud…) la France ne suit pas leur exemple : pourquoi ?
2) La gestion de l’épidémie dans ces pays repose notamment sur les tests de dépistage. La France a choisi de ne pas les mettre en place : pourquoi ?
3) Nous disposons d’un traitement efficace, trouvé par le professeur Didier Raoult à Marseille (chiffres à l’appui consultables sur le site de l’IHU Méditerranée : https://www.mediterranee-infection.com). La France refuse de l’utiliser, alors que des malades décèdent chaque jour : pourquoi ?
4) Un pays comme la France, 6ème puissance mondiale, se révèle dans l’incapacité de faire face à la présente crise sanitaire : pas de stock de masque, insuffisance des lits dans les hôpitaux… Cette imprévoyance laisse supposer que nous serons dans l’incapacité de faire face à d’autres crises sanitaires : pourquoi ?
Je vous remercie de bien vouloir vous faire la porte-parole de ces questions, et de me communiquer en retour les réponses qui vous auront été données par les membres du gouvernement.
Avec mes salutations respectueuses »
Martine Plaucheur

Bonne nouvelle… au 1er jour de notre printemps confiné

Je n’aurais jamais cru partager un jour un reportage de BFM TV sur ce blog pro-joie qui évite les infos anxiogènes… mais là, une fois n’est pas coutume, BFM alimente cette rubrique consacrée aux bonnes nouvelles.
Georges, 86 ans, guéri du Corona Virus, a un message pour nous :


Restez chez vous en imaginant comme ce sera formidable, et génial, et magnifique, et le vrai 1er jour du printemps, quand on verra la courbe de l’épidémie rejoindre le point zéro!

Allez, c’est l’occase ou jamais de se montrer à la hauteur, et de rendre concrets des mots dont on avait un peu oublié le sens, genre : responsabilité, dignité, solidarité… enfin, vous voyez quoi !

Je vous tape la grosse bise virtuelle à toutes et tous, et quand je dis toutes et tous, là aussi, c’est pas de vains mots, c’est vraiment everybody, le temps n’est plus à ce qui nous divise.

CONfinée !

En tant que comédienne, et surtout influenceuse de joie, je me dois de contribuer à la grande lutte nationale contre le codiv 19, en vous offrant du divertissement pendant que vous êtes confinés chez vous…

Plus sérieusement, et preuves scientifiques à l’appui, Bruce Lipton (enseignant en Biologie Cellulaire à la Faculté de médecine du Wisconsin), écrit : « Nos croyances positives et négatives affectent non seulement notre santé, mais aussi les autres aspects de notre vie. Vos croyances agissent comme les filtres d’un appareil-photo : elles changent votre façon de voir le monde. Et votre biologie s’adapte à vos croyances. Lorsque nous admettons réellement que nos croyances ont un tel pouvoir, nous détenons la clé de la liberté. Nous ne pouvons changer les matrices de notre code génétique, mais nous pouvons changer notre esprit ». Et si ce soir, au lieu de ressasser les informations anxiogènes dont on ne fait rien pour nous protéger (au contraire), vous méditiez cette pensée, avant de vous consacrer à la chose, à la personne, aux personnes… à ce que ou à qui vous voudrez, que vous aimez le plus en ce monde ? Je vous embrasse sans masque !