Confinement : je racle les fonds de tiroir…

pour vous offrir toutes mes vidéos, même les plus pourries ! 🙂

Que c’est bon, réconfortant, propre à raviver notre espoir en « l’humanité », de voir comme chacun contribue, à sa façon et selon ses compétences, à notre entraide en ces temps difficiles ! Sur les réseaux sociaux, les gens nous offrent du rire, des poèmes, des chansons… C’est ce mouvement spontané de soutien que veut retenir ce blog dédié à la joie, et au meilleur dont nous sommes capables.

De mon côté, la comédienne et influenceuse de joie que je suis peut vous offrir un peu de connerie pour adoucir vos journées de confinés. Ca fera jamais autant de bien que les recommandations sanitaires et l’accompagnement des soignants, mais en tout cas, ça peut pas faire de mal…

Voilà donc, au risque de bousiller à jamais ma réputation, mon honneur, et mon statut d’ « auteure-comédienne », le pire des vidéos tournées à l’arrache sur mon tél, dans un élan d’inspiration malheureux. Tout est sur ce lien accablant :

https://www.dailymotion.com/plaucheurm/videos

En espérant que cette intégrale de « martine fait la conne » contribue à distraire les solos, les désoeuvrés, les claustro, les sans Netflix, les qui-en-ont-marre des programmes culturels, des flashs flippants, des vidéos complotistes… et tous ceux qui auront la curiosité… téméraire, d’y jeter un oeil.

Bonne nouvelle… au 1er jour de notre printemps confiné

Je n’aurais jamais cru partager un jour un reportage de BFM TV sur ce blog pro-joie qui évite les infos anxiogènes… mais là, une fois n’est pas coutume, BFM alimente cette rubrique consacrée aux bonnes nouvelles.
Georges, 86 ans, guéri du Corona Virus, a un message pour nous :


Restez chez vous en imaginant comme ce sera formidable, et génial, et magnifique, et le vrai 1er jour du printemps, quand on verra la courbe de l’épidémie rejoindre le point zéro!

Allez, c’est l’occase ou jamais de se montrer à la hauteur, et de rendre concrets des mots dont on avait un peu oublié le sens, genre : responsabilité, dignité, solidarité… enfin, vous voyez quoi !

Je vous tape la grosse bise virtuelle à toutes et tous, et quand je dis toutes et tous, là aussi, c’est pas de vains mots, c’est vraiment everybody, le temps n’est plus à ce qui nous divise.

CONfinée !

En tant que comédienne, et surtout influenceuse de joie, je me dois de contribuer à la grande lutte nationale contre le codiv 19, en vous offrant du divertissement pendant que vous êtes confinés chez vous…

Plus sérieusement, et preuves scientifiques à l’appui, Bruce Lipton (enseignant en Biologie Cellulaire à la Faculté de médecine du Wisconsin), écrit : « Nos croyances positives et négatives affectent non seulement notre santé, mais aussi les autres aspects de notre vie. Vos croyances agissent comme les filtres d’un appareil-photo : elles changent votre façon de voir le monde. Et votre biologie s’adapte à vos croyances. Lorsque nous admettons réellement que nos croyances ont un tel pouvoir, nous détenons la clé de la liberté. Nous ne pouvons changer les matrices de notre code génétique, mais nous pouvons changer notre esprit ». Et si ce soir, au lieu de ressasser les informations anxiogènes dont on ne fait rien pour nous protéger (au contraire), vous méditiez cette pensée, avant de vous consacrer à la chose, à la personne, aux personnes… à ce que ou à qui vous voudrez, que vous aimez le plus en ce monde ? Je vous embrasse sans masque !

Les signes de radicalisation à la Joie

Comment devient-on « fiché J » ? (J pour joie) Quels sont les signes utilisés par le Ministère de l’Intérieur pour repérer ceux qui se radicalisent à la Joie ? Une enquête de martine, envoyée spéciale de enmodejoie.com

Dans les bureaux de la S.A.G (Sinistrose Ambiante Générale)

C’est un lundi matin gris et froid, le jour et le temps idéaux pour enquêter sur la lutte contre la Radicalisation à la Joie. La S.A.G – à qui j’ai caché mes activités de blogueuse sur enmodejoie.com, me faisant passer pour une journaliste de BlablaFMTV – a accepté de me recevoir. J’entre dans des locaux à l’image de ces Services chargés de repérer et stopper les individus trop joyeux : un alignement de bureaux uniforme dans un couloir lugubre, peinture blanc d’hôpital et néon blafard clignotant. Le Directeur me réserve un accueil expéditif : « Ah, c’est vous la journaliste ? Asseyez-vous ici, vous allez suivre le travail de Jean-Paul… Jean-Paul, tu t’occupes d’elle ? » Et je me retrouve face à cet employé du S.A.G avec la sensation d’avoir été posée là comme un paquet encombrant. « Le chef est débordé. Hier soir, y’a eu un bon spectacle comique en ville, ça a rendu plein de gens joyeux, on a reçu plein de signalements ».

Et en effet, ça ne traîne pas : sitôt assise dans le bureau de Jean-Paul, un premier appel. Coopératif, le fonctionnaire du S.A.G met le haut-parleur afin que je puisse entendre et retranscrire la conversation :

Bureau du S.A.G bonjour, que puis-je pour vous ?

Je vous appelle pour vous signaler un comportement suspect. C’est ma voisine. Je crois qu’elle est en train de se radicaliser à la Joie

Quels signes de radicalisation avez-vous repéré Madame ? Pouvez-vous les décrire avec précision ?

Euh oui… Elle dit bonjour et elle sourit à tous les résidents de l’immeuble. Et elle a le même comportement suspect avec les habitants du quartier. Elle est toujours sympathique et aidante. Chez elle, elle pratique la Joie extrême : elle écoute des musiques joyeuses et des chansons gaies, elle chante avec. Je l’entends souvent rire aussi, avec ses amis, son copain, et même toute seule !

Au vu de cette description, il y a tout lieu de penser qu’en effet, votre voisine se radicalise à la Joie. Elle en est au stade 4 sur 5.

Mon Dieu ! Qu’est-ce-que je dois faire ?

N’entrez plus en contact avec elle. Restez enfermée chez vous. Regardez régulièrement les infos pour vous protéger d’une contamination de Joie. Je vais noter son nom et son adresse, et lancer la procédure « Fichage J ».

Restons lucides

Un jour comme les autres dans les bureaux de la S.A.G. Je ressors de là ma joie entamée, mais pas longtemps : un inconnu me sourit, mon article pour http://enmodejoie.com, et la Vie entière m’attendent. Tant pis pour ceux qui ont fait le choix du pessimisme, et d’un cynisme de façade bien pratique : puisque tout est pourri en ce monde mauvais, à quoi bon agir, se risquer, faire montre de bienveillance et de générosité ? Et si l’on me rétorque que voir tout en noir est une preuve de réalisme, je rappellerais ceci : le mot lucidité vient du latin lucidus, qui veut dire brillant.

Top 5 des boosters de joie (et dans quel cas les utiliser)

1- En cas d’urgence et d’hypo-joie soudaine : les Bollywood Dance Songs

2- Plusieurs jours que tu manques de joie et que tu te traînes? « Always look on the bright side of life »

3- Un besoin urgent de fou rire? Une dose de Panthère Rose et d’Inspecteur Clouseau. Imparable.

4- Tu ne supportes plus ton boss ? « L’hymne de Zéro Patron »

Et abonne-toi à la chaîne, elle est pleine de boosters de joie dispos H 24

5- Besoin d’ouvrir tous tes chakras de joie ? « Love is all ». Chanter à tue-tête pour que ça marche.