Bonne nouvelle : plus de 2000 vues pour le clip de mes 50 ans !

Une fois n’est pas coutume : je célèbre aujourd’hui, dans cette rubrique dédiée aux bonnes nouvelles dans le monde, un fait heureux qui me concerne…

Fifty Rap, le rap dont j’ai écrit le texte et que j’ai performé pour mes 50 ans, vient de dépasser les 2000 vues sur Youtube ! Double raison de me réjouir : ce cadeau tombe pile poil le jour de ma fête. Or – et là, c’est l’influenceuse de joie qui parle – il ne faut jamais louper une occasion de s’autocélébrer !

Ce nombre de vues est d’autant plus chouette et méritoire, que le clip a été réalisé sans budget ni relai dans les médias… mais nous avions mieux : la « patte » du réal David Zaw, mix unique de rigueur et de déconne, et l’enthousiasme sans faille de Nathalie, Sonia, Josy et Arianne, mon épatant groupe de copines qui n’avaient jamais tourné un clip de rap… mais se sont lancées avec une joie et une confiance exemplaires dans cette aventure inconnue !

2000, c’est bien… mais je sais qu’on peut faire encore mieux, et qu’un si bel élan ne peut que se poursuivre : si vous ne connaissez pas encore ce clip, allez le découvrir. Et s’il vous réjouit comme tant de femmes (de 50 ans, mais pas que), et d’hommes aussi, qui nous en ont fait un retour positif, laissez un like ou un commentaire : ce n’est que par vos like et commentaires que notre clip peut être référencé par Youtube, et continuer à être vu : https://www.youtube.com/watch?v=G-YNFjF77gI

Ah oui, une dernière chose : si tu as envie de me faire un cadeau pour ma fête, abonne-toi à la chaîne Youtube ! 🙂

Bonne nouvelle : la pression des « bonnes résolutions », c’est fini !

Petit jeu : qui suis-je ?

J’apparais entre fin décembre et début janvier. Seule, ou avec plusieurs de mes semblables. On me martèle à voix haute ou à l’écrit, façon méthode Coué, devant témoins pour me donner la valeur d’un serment encore plus « liant ». Et puis je deviens une telle source d’obligation et de pression que le plus souvent, on me jette aux oubliettes, sitôt les « voeux du 1er janvier » passés.

Je suis je suis…

La bonne résolution de la nouvelle année !

martine, influenceuse de joie, t’invite à te délester de cette coutume contraignante et inutile (sauf bien sûr, si tu y tiens vraiment, et si elle contribue pour toi à une motivation, un élan positifs). Pour cela, lance une bonne résolution que tu ne tiendras pas ! Voici la mienne. N’hésite pas à laisser la tienne en commentaire.

En mode joie te souhaite un joyeux bout d’an, avec ou sans bonnes résolutions !

Les conseils spécial Noël de Cicciolala !

Ta coach bonheur préférée te dit tout ce qu’il faut savoir pour passer un Noël magique !

Que tu sois en plein préparatifs pour le Réveillon de ce soir, ou que tu t’en tapes complètement, et as juste envie de t’offrir quelques minutes de joyeuse détente, cette vidéo est pour toi. Et n’oublie pas : avec Cicciolala, marraine de https://enmodejoie.com/, la joie est là !

Comédienne : le job où tu peux faire tranquille ta mytho !

Enfant, je passais des heures enfermée dans ma chambre, et même quand on m’en sortait, enfermée dans ma tête, pour me raconter des histoires.

D’où venaient ces récits inventés à partir d’un mix mystérieux de bouts de réel et d’affabulation personnelle ? La réponse à cette question est généralement : de l’imagination. Mais ce mot abstrait, qui veut tout et rien dire à la fois, est un cache-misère pour notre ignorance face à l’énigme, à jamais insoluble, de la naissance des histoires de fiction.

A cinquante ans, je suis restée la gamine qui se construisait tous les jours des univers comme il lui plaisait ou comme ça lui venait, avec leur décor et leurs personnages. Pas en Lego (je n’étais pas douée pour les Lego), mais en mots. La seule différence c’est qu’aujourd’hui, j’ai trouvé un moyen pratique pour partager mes visions délirantes, en devenant auteure et comédienne. Petit aperçu du « monde fantasque et fabuleux de martine » dans les vidéos qui suivent. Et que vous avez bien entendu tout l’heur de commenter, d’aimer, ou pas…

La joie d’être libre de l’approbation et du jugement !

De l’instant où toi tu sais ce qui te donne la joie, le kiff et l’enthousiasme, n’attends aucune permission, ne recherche aucune approbation, ne te laisse perturber et retarder par aucun jugement.

Nul, pas même le plus grand expert dans la voie que tu t’es choisie, ne sait mieux que toi ce que tu ressens, ce que tu aimes et ce que tu veux. Des critiques, ne garde que celles qui partent d’une intention bienveillante, constructive, utile à ton évolution. Et de toute façons au final, c’est toi qui trancheras et décideras.

C’est toi le boss

Tu es seul maître à bord. Les personnes que l’on trouve originales et talentueuses l’ont compris et n’en font qu’à leur tête, que selon leurs critères et les repères de leur boussole interne, en accord avec leur monde intérieur. Elles nous inspirent parce qu’elles explorent, se lancent, s’aventurent dans des voies inconnues ou non conformes.

« J’aime, j’aime pas ! »… et alors ?

Auteure et comédienne, je m’expose aux applaudissements comme aux « j’aime pas », aux éloges comme aux critiques sans appel. Et, selon la formule consacrée par Corneille dans sa tragédie Cinna : « J’en accepte l’augure! » Cela m’a même inspiré deux petites vidéos, où je joue une farouche détractrice de Martine Plaucheur, et une fervente fan.