Pour que les gels hydroalcooliques n’éliminent pas la joie !

Il n’y a pas si longtemps, Corona était le nom d’une célèbre bière mexicaine, synonyme de fête…

Aujourd’hui, c’est un virus qui se propage à vitesse grand V… en tout cas, sur les chaînes TV, sur les réseaux sociaux et dans les esprits. Sans que l’on puisse distinguer, parmi ce flot d’informations distillées en continu, non sans contradictions, où se situe la part nécessaire de précaution, et la part délétère de psychose.

Je ne possède pas, vous vous en doutez bien, la réponse-miracle. En revanche, en tant qu’influenceuse de joie, je peux, non! il est de mon devoir – dans une démarche prophylactique de prévention de sinistrose – de vous partager un point de vue différent, et reboostant comme des vitamines morales.

Voici l’ordonnance de rire et d’humanité que je vous prescris, à travers ces 3 vidéos. Puissions-nous saisir l’occasion de cette crise sanitaire pour faire en sorte que l’entraide, et la reconnaissance de l’Autre comme un autre moi-même, deviennent contagieuses…

De l’artisanat au cinéma français : la variété parodique de Zéro Patron

Ecrire et réaliser nos vidéos quand on est inspirés et quand ça nous prend, sans thème ni calendrier pré-établi : on est comme ça chez Zéro Patron !

Avec la parodie, on peut parler de tout !

Cette semaine du 17 février, on a mis en ligne sur notre chaîne Youtube 2 nouvelles vidéos, totalement différentes : « Le secret de Nando Di Grano », une satire des émissions-télé qui vantent exagérément nos traditions, et « Camille & Gaspard ou la rupture », parodie d’un certain cinéma français…

Différentes, oui, dans la forme comme dans le fond. Mais liées par le même regard décalé et parodique. Féroce parfois, mais ne se voulant jamais méchant.

Et si ces deux productions-maison ont l’heur de te plaire, et de te décrocher au moins un rire, merci de t’abonner à notre chaîne : c’est le seul moyen concret, efficace et gratuit, de soutenir les artistes indépendants (= oeuvrant sans budget ni relais dans les grands médias) que nous avons la joie d’être ! 🙂

Burlesque, vous avez dit burlesque?

Zéro Patron aime qualifier ses productions de « burlesques ». Précisions sur le sens de ce mot.

Un peu d’histoire…

« Burlesque » vient de l’italien « burlesco », « burla », farce. En vogue au 17ème siècle, ce registre littéraire consistait à traiter un sujet noble et grave, avec un style et des mots comiques, voire vulgaires – ou jugés comme tels par la littérature académique.

De nos jours, « burlesque » désigne un comique exagéré et haut-en-couleurs avec, toujours, cette notion de décalage entre le ton léger employé et la gravité du sujet traité.

Le burlesque façon Zéro Patron

 » Burlesque, c’est le registre comique dans lequel s’inscrivent nos vidéos et nos pièces de théâtre. Par burlesque, on veut dire un ton comique et léger pour traiter de sujets graves et sérieux, un style d’humour extraverti, frais, à la fois féroce et bon enfant, une manière de faire « comme les sales gosses », pour faire éclater le ridicule des comportements humains, à commencer par les nôtres propres ».

Illustration…  

Dans cette vidéo, où Zéro Patron montre comment se sortir d’une dette envers la mafia : « L’homme d’honneur », une fiction-spaghetti à notre sauce.

Plein d’autres, ainsi que les podcast de nos émissions en live « improvisées », sont à visionner sur la chaîne Youtube Zéro Patron : https://www.youtube.com/channel/UCzW-t2z7dVs8qHKsqC4IUlA

Et ça serait sympa de nous soutenir en cliquant sur le carré rouge s’abonner :

Parce que pour les artistes indépendants que nous sommes ( = sans producteur ni relai dans les grands médias), c’est la seule façon, concrète rapide et gratuite, de nous aider.

Et aussi de suivre notre travail… et aussi, surtout, de te marrer avec nous ! 🙂 Tout en découvrant un autre point de vue, décalé, absurde… burlesque ! sur les sujets de société contemporains : l’écologie, la télé réalité, les youtubeurs, les nouveaux métiers, les coulisses du monde du théâtre… (j’en recauserai dans une prochaine chronique).

Zéro Patron : les productions qui ont pas peut d’être cons… et de nourrir ta réflexion.

Présentation de Zéro Patron, les productions joyeusement cons !

Zéro Patron : les origines

Au commencement, il y a la rencontre entre Martine Plaucheur et David Zaw. Son truc à elle, c’est le texte. Lui, l’image. Leur kiff commun : le spectacle vivant. Tout ça se combine et se complète à merveille : l’auteure-comédienne et le photographe-régisseur-réal décident de bosser ensemble. Forcément, ça redouble leur créativité : roman photo, vidéos, théâtre… ça part dans tous les sens ! C’est là que leur vient l’idée de regrouper leur moult activités sous le label commun « Zéro Patron », label fidèle à leur philosophie : 100% libre et indé.

La formule Zéro Patron

… c’est un état d’esprit + des créations (au théâtre et en vidéos)
Décalées, drôles, et parfois pas : Zéro Patron, ce sont des sales gosses qui s’autorisent tout! Et surtout, le droit d’être cons, comme le clame crânement la devise du label : « Zéro Patron, les productions qui ont pas peur d’être cons ! »

Une chaîne Youtube pour nos délires !

Depuis 2014, Martine et David écrivent, jouent et réalisent des vidéos (souvent rejoints par d’autres comédiens) qui abordent les sujets de société, et nos travers humains, sous l’angle de vue absurde caractéristique de Zéro Patron. Ces vidéos sont en accès libre sur la chaîne Youtube Zéro Patron : https://www.youtube.com/channel/UCzW-t2z7dVs8qHKsqC4IUlA

Abonne-toi ! Abooonne-toaaaa !

Oui, comme je t’en implore dans ce vibrant plaidoyer chanté : il nous faut des abonnés ! Parce que, pour les artistes indépendants que nous sommes, qui faisons tout par nos propres moyens, et qui vous offrons notre travail, la seule façon de nous soutenir, et de nous manifester ta reconnaissance, c’est de t’abonner à notre chaîne. Le nombre d’abonnés est également le seul critère que Youtube prend en compte (avec le nombre de like et de commentaires sous les vidéos) pour référencer et mettre en avant les Youtubeurs.

Comment s’abonner ? Si tu es un habitué de Youtube, tu peux passer ce paragraphe 🙂 C’est très simple : d’abord, il faut que tu possèdes un compte Youtube (si ce n’est pas déjà le cas, c’est très facile à créer, depuis youtube.com). Ensuite, tu vas sur notre chaîne : https://www.youtube.com/channel/UCzW-t2z7dVs8qHKsqC4IUlA Là, tu verras en bas à droite un carré rouge : « S’abonner ». Tu cliques dessus… c’est fait ! Bien entendu, c’est gratis, et ça n’engage à rien… même pas à rire de nos vidéos si tu ne les trouves pas drôles! (mais ça m’étonnerait 🙂 )

A compter de cet instant, tu deviendras citoyen du monde déjanté-foutraque-farfelu de Zéro Patron ! Bon, je ne dis pas que ta vie changera… quoique ! Voir les choses sous un angle absurde et décalé, ça peut grandement aider, particulièrement les jours de sinistrose. Comme la lecture de ce blog dédié à la joie. … ah oui, si tu veux être prévenu dès qu’on poste une nouveauté, clique sur la cloche, à côté du carré d’abonnement.

Comédienne : le job où tu peux faire tranquille ta mytho !

Enfant, je passais des heures enfermée dans ma chambre, et même quand on m’en sortait, enfermée dans ma tête, pour me raconter des histoires.

D’où venaient ces récits inventés à partir d’un mix mystérieux de bouts de réel et d’affabulation personnelle ? La réponse à cette question est généralement : de l’imagination. Mais ce mot abstrait, qui veut tout et rien dire à la fois, est un cache-misère pour notre ignorance face à l’énigme, à jamais insoluble, de la naissance des histoires de fiction.

A cinquante ans, je suis restée la gamine qui se construisait tous les jours des univers comme il lui plaisait ou comme ça lui venait, avec leur décor et leurs personnages. Pas en Lego (je n’étais pas douée pour les Lego), mais en mots. La seule différence c’est qu’aujourd’hui, j’ai trouvé un moyen pratique pour partager mes visions délirantes, en devenant auteure et comédienne. Petit aperçu du « monde fantasque et fabuleux de martine » dans les vidéos qui suivent. Et que vous avez bien entendu tout l’heur de commenter, d’aimer, ou pas…

Top 5 des boosters de joie (et dans quel cas les utiliser)

1- En cas d’urgence et d’hypo-joie soudaine : les Bollywood Dance Songs

2- Plusieurs jours que tu manques de joie et que tu te traînes? « Always look on the bright side of life »

3- Un besoin urgent de fou rire? Une dose de Panthère Rose et d’Inspecteur Clouseau. Imparable.

4- Tu ne supportes plus ton boss ? « L’hymne de Zéro Patron »

Et abonne-toi à la chaîne, elle est pleine de boosters de joie dispos H 24

5- Besoin d’ouvrir tous tes chakras de joie ? « Love is all ». Chanter à tue-tête pour que ça marche.