Mais qui sont les Passpass ?

Une fois par mois, les Passpass se retrouvent sur Zoom pour parler de leurs tracas petits ou grands du quotidien : les réunions de famille, le boulot, un pote qui sort de l’hosto…

Les Passpass, ce ne sont pas « les autres ».

Les Passpass, c’est vous, moi, saisis dans un instant de vie. Montrés avec nos faiblesses humaines trop humaines. Et parfois inhumaines.

Dérision bien ordonnée commence par soi-même : on peut rire de tout, à condition de savoir rire de soi. Honnêtement. Sans dissimuler nos petits secrets pas glorieux.

A condition aussi de porter un regard non condamnateur, voire tendre, sur les errements des humains très imparfaits que nous sommes.

en mode joie en mode cinéma

C’est important et c’est chouette, se faire son cinéma. Ca laisse se dérouler et défiler l’imaginaire consolateur, sur l’écran noir de nos nuits blanches comme chantait Nougaro. Et ça nous fait du bien, le temps d’une séance agréablement délirante.

Puis, ça n’empêche pas de revenir sur terre quand il faut : la preuve avec les vidéos de conseils aux comédiens.

En rire. Encore. Jusqu’au bout

Ce n’est pas juste pour « garder le moral ».

Ca va bien au-delà.

Une question d’élégance et de panache.

Le refus d’abdiquer ma joie, ne surtout pas leur faire cette joie.

Demeurer fidèle à celle que je suis.

Voici donc, par ordre d’apparition sur l’écran stroboscopique de mes délires : Lola Spike, la Présidente d’Idioland, et Miss Manu.

Les hasards heureux de l’extrapolation

Extrapoler : « tirer une conclusion à partir de données incomplètes ». Autrement dit, anticiper ce qui nous attend en sachant décrypter les informations et les faits présents.

Point besoin de posséder un don de voyance, pour deviner leurs manigances : ma chaîne connerie virale TV extrapole les événements en les tirant jusqu’à leur point d’absurdité maximale. Et force m’est de constater que depuis bientôt 2 ans, hélas, la réalité finit presque toujours par rejoindre mes pires pitreries.

Je finis donc par croire qu’il ne s’agit plus d’heureux hasards. Mais de cette lucidité à la disposition de tout un chacun, dès lors que son esprit a choisi de se tenir en retrait du brouhaha injonctif de la doxa, pour suivre sa voie propre. Fondée sur ce qu’il a appris et validé par lui-même.

N’entrons pas dans les sombres rangs de la conformité, ce fléau qui annihile le meilleur et le plus beau de la vie, son époustouflante diversité, son imprévisibilité porteuse d’une inépuisable magie. Et son énergie primordiale, la joie.

L’intégrale de Kim Noubilla

A chacune de ses vidéos, elle fait ton bonheur, mais ça ne dure que quelques minutes. Enmodejoie t’offre un visionnage et un bonheur plus longs : voici, réunies pour la 1ère fois (« et espérons la dernière », souhaiteront ses haters, mais elle s’en fout), toutes les vidéos de Kim, notre influenceuse-instagrameuse-youtubeuse-twitteuse star, depuis son 1er buzz.

Les oeuvres complètes de Kim seront réactualisées au fur et à mesure de sa prolifique actualité… Pardon Kim ? ah non, « prolifique », ce n’est pas une insulte, au contraire. Ici, tu n’as pas de haters, que des lovers !

Pour que les gels hydroalcooliques n’éliminent pas la joie !

Il n’y a pas si longtemps, Corona était le nom d’une célèbre bière mexicaine, synonyme de fête…

Aujourd’hui, c’est un virus qui se propage à vitesse grand V… en tout cas, sur les chaînes TV, sur les réseaux sociaux et dans les esprits. Sans que l’on puisse distinguer, parmi ce flot d’informations distillées en continu, non sans contradictions, où se situe la part nécessaire de précaution, et la part délétère de psychose.

Je ne possède pas, vous vous en doutez bien, la réponse-miracle. En revanche, en tant qu’influenceuse de joie, je peux, non! il est de mon devoir – dans une démarche prophylactique de prévention de sinistrose – de vous partager un point de vue différent, et reboostant comme des vitamines morales.

Voici l’ordonnance de rire et d’humanité que je vous prescris, à travers ces 3 vidéos. Puissions-nous saisir l’occasion de cette crise sanitaire pour faire en sorte que l’entraide, et la reconnaissance de l’Autre comme un autre moi-même, deviennent contagieuses…

De l’artisanat au cinéma français : la variété parodique de Zéro Patron

Ecrire et réaliser nos vidéos quand on est inspirés et quand ça nous prend, sans thème ni calendrier pré-établi : on est comme ça chez Zéro Patron !

Avec la parodie, on peut parler de tout !

Cette semaine du 17 février, on a mis en ligne sur notre chaîne Youtube 2 nouvelles vidéos, totalement différentes : « Le secret de Nando Di Grano », une satire des émissions-télé qui vantent exagérément nos traditions, et « Camille & Gaspard ou la rupture », parodie d’un certain cinéma français…

Différentes, oui, dans la forme comme dans le fond. Mais liées par le même regard décalé et parodique. Féroce parfois, mais ne se voulant jamais méchant.

Et si ces deux productions-maison ont l’heur de te plaire, et de te décrocher au moins un rire, merci de t’abonner à notre chaîne : c’est le seul moyen concret, efficace et gratuit, de soutenir les artistes indépendants (= oeuvrant sans budget ni relais dans les grands médias) que nous avons la joie d’être ! 🙂