14 octobre 2020 : l’allocution historique des Zéro Patron

Le 14 octobre dernier, y’a eu l’intervention de… d’un président me semble ? Mais y’a eu surtout celle des Zéro Patron, sur les ondes de Radio Galère.

Avec des phrases d’anthologie qui resteront dans l’histoire… bonne écoute!

PS : Le tournage de l’opus 3 de notre série, évoqué pendant l’interview, est reporté pour cause de… enfin vous savez. Mais on trouvera le temps de le faire entre 2 confinements 🙂 et l’épisode 2, déjà dans la boîte, est bientôt prêt !

Zéro Patron : la subversion par le rire

Avec Zéro Patron, le label indépendant qu’on a créé avec David Zaw, on a pris le parti d’en rire. Et s’il est des esprits guindés dans le costume du « sérieux » pour ne pas comprendre ce choix, voilà un « plaidoyer pour le rire », que j’ai écrit tantôt :

« La subversion par le rire est nécessaire, parce que là où la lutte obstinée s’épuise et n’obtient rien, le rire réussit à dissoudre les pires résistances, à amollir les pires dictatures (sur ce sujet, je recommande vivement le formidable documentaire « la comédie aux 4 coins du monde », de Larry Charles). La subversion par le rire est la seule qui vaille, parce que, aux critiques virulentes et revanchardes, aux leçons de morale assénées d’un ton supérieur, je préfère la mise en lumière par la finesse, la fantaisie, et la noblesse d’un éclat de rire : il y a de la noblesse chez celui qui oublie ses propres soucis et souffrances, pour te faire oublier les tiens dans le rire, l’espace d’un moment salvateur et précieux. Enfin, la subversion par le rire est la plus « adéquate » avec notre condition humaine, parce que, quand on voit mourir un être cher, on éprouve dans sa chair la fragilité précieuse et fugace de la vie, et on voit bien qu’au fond, rien de tout cela n’est sérieux, n’est-ce-pas ? Alors, je choisis la légèreté. L’élégance, la grâce et la force de la légèreté. Alors, je prends le parti d’en rire. Le parti joyeux, bienfaisant, rassembleur et lumineux d’en rire.  »

Martine Plaucheur, auteure comédienne, influenceuse de joie, membre fondatrice (avec son compère David Zaw) de Zéro Patron, les productions qui ont pas peur d’être cons.

Pour venir rire de tout avec nous, c’est par ici : https://www.youtube.com/channel/UCzW-t2z7dVs8qHKsqC4IUlA

Et comme on a grand besoin de ton soutien, ça serait vraiment sympa que tu t’abonnes à la chaîne ! 🙂

De l’Absurde au Mystique…

Tout est permis chez Zéro Patron !

Dans la nouvelle super-production Zéro Patron, il y a des agents secrets, des Russes, des agents doubles (ou triples ?), des combats à couper le souffle, une histoire d’amour et… du mystique ! https://www.youtube.com/watch?v=chaAQ5BCx-w&t=940s

La séance ciné est offerte. Nous le faisons par pure générosité et amour inconditionnel !… Mais bon quand même, si tu pouvais t’abonner à notre chaîne, ce serait vraiment sympa : les artistes indépendants que nous sommes n’ont pas d’autre soutien… Oooom ! (merciiii !)
#zeropatronproductions

Le CAFI (Chevaliers de l’Académie française des Insultes) ou l’art d’embellir les injures !

Dans son émission sur les Ripistes (voir la chronique du 7 juin), Zéro Patron vous a offert de magnifiques phrases pour vos RIP.

Voici à présent les magnifiques insultes du CAFI (les Chevaliers de l’Académie française des Insultes), pour changer des injures injustes aux mamans et aux filles de joie!

Une pure impro des Zéro Patron
L’intégralité du live ici : https://www.youtube.com/watch?v=jBukG6bzsj4
Merci de t’abonner à la chaîne pour nous soutenir 🙂

Bonne nouvelle : un rap pour les quinquas

Voici « Fifty Rap » et ses Fifty Rappeuses, des sistas so cool !

A 50 ans, pour la 1ère fois de ma vie, j’ai écrit et performé un texte de rap. Pour célébrer dignement mon demi-siècle. M’amuser avec mes copines. Et aussi parce que j’avais 2-3 choses à dire.

La femme-yaourt : à quel âge devient-on périmées ?

Du temps de Balzac, la société fixait l’âge de la maturité pour une femme – comprenons : la phase critique, juste avant son déclin – à 30 ans. Au moins, l’auteur de la Comédie humaine lui rendait-il hommage dans son célèbre ouvrage la femme de 30 ans : « Une femme de 30 ans a d’irrésistibles attraits pour un jeune homme ». Aujourd’hui, notre date de péremption survient plus tard – mais guère, finalement, à entendre certaines remarques-couperets qui nous condamnent dès qu’on quitte la trentaine. Et des écrivains, que je me refuse à citer pour ne pas leur faire une promo supplémentaire : ils sont déjà suffisamment plébiscités et relayés par les médias et les réseaux sociaux, à coup de provocations grossières qui buzzent à tous les coups… des écrivains, dis-je, moins élégants que Balzac, déclarent publiquement qu’à 50 ans, nous sommes, au mieux, invisibles, au pire, objets de l’aversion et du dégoût masculins.

Plus célèbre que l’Homme invisible, voici : la Femme invisible !

Perso, les clichés et les préjugés, déjections de cerveaux étriqués baignant dans le formol de la bêtise et de la méchanceté, m’indisposent et me soûlent prodigieusement ! Alors, la fille de 69 que je suis a écrit une chanson pour le dire. Mais plus sur le ton de l’humour libérateur, que de la revendication vénère :

Cinquantaine approchante / Ou flamboyante / Préménopausée / Ou déjà libérée/ Tu dis qu’à mon âge on devient invisible / Tout’façons pauv’mec dégage ! t’es pas mon style ! La suite ici :

Fifty Rap, avec Josy, Ariane, Sonia, Martine et Nathalie
Paroles : Martine / Musique : Vince Prod 73 / Réal : David Zaw

N’oublie pas de t’abonner à notre chaîne Youtube : c’est le seul et indispensable soutien des artistes indépendants que nous sommes. Merci !